Vernis, chevalet, chevalet et on voit la fin.

Je passe rapidement l’épisode vernis parce que j’en ai bavé un max.

j’ai voulu tester le true oil, vernis a la réputation quasi magique qui doit donner un super résultat sans trop d’effort… sauf pour moi. je dois pas avoir le coup de main ou la technique.

impossible d’avoir une bonne finition et en désespoir de cause, il aura une finition mat. je suis très déçu sur ce point car comme vous pouvez le voir sur la photo, l’umbuya méritait une finition brillante bien claquante. en mat, ça déchire toujours mais il manque quelque chose…

 

j’ai ensuite collé le chevalet. open bar sur les serre joints, en vérifiant bien que le chevalet ne glisse pas au moment du serrage.

 

 

 

puis ponçage fin pour obtenir la finition mat.

on voit des traces qu’il faut faire disparaitre.

 

 

 

puis frettage, mise a niveau des frettes et polissage.

 

 

puis mise en place des mécaniques

 

 

 

quelques photos de l’intérieur.

 

 

 

ça tire a la fin, il n’y a plus qu’a monter les sillets, régler le tout et monter les cordes.

 

PS: oui, oui, le blog était a l’abandon mais bon, le temps dispo, la vie, la famille, tout ça, tout ça, laisse peu de temps pour la lutherie. mais bon, c’est la vie…

mais je vais essayer d’être plus régulier, promis !

 

 

pour voir, si tu as ecouté a l'ecole Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.